25 décembre 2016

sacrifice à la douceur de vivre



« La croyance où nous gardons nos enfants, que leurs jouets viennent de l'au-delà, apporte un alibi au secret mouvement qui nous incite, en fait, à les offrir à l'au-delà sous prétexte de les donner aux enfants [...] Les cadeaux de Noël restent un sacrifice véritable à la douceur de vivre, laquelle consiste d'abord à ne pas mourir. »