19 janvier 2016

Jean-Sébastien Bach en anagramme

Portrait de Jean-Sébastien Bach par Elias Gottlob Haussmann, 1746 


J’ai porté au soleil mon nez et ma pipe de tabac, aimé l’art de l’ascète et la joie de l’ange, cherché le tempo exact de l’orchestre, chanté le ruisseau badin et, de choral en passion, les secondes de ce destin trop long.



Anagramme de Sylvain Tesson et Jacques Perry-Salkow
(passer la souris sur le texte)