30 juillet 2014

À ma femme, à mes enfants, à mes amis

Jean-Antoine Roucher attendant son transfert de Ste Pélagie à St Lazare, par Hubert Robert  


 « Ne vous étonnez pas, objets sacrés et doux, Si quelqu’air de tristesse obscurcit mon visage. Quand un savant crayon dessinait cette image J’attendais l’échafaud et je pensais à vous. » 

   Jean-Antoine Roucher