15 mai 2014

Toi qui jaloux

Le cauchemar, par Johann Heinrich Füssli, 1781,


Toi qui jaloux, la nuit, guettes mon souffle
et voudrais te glisser dans mes rêves  


Friedrich Nietzsche