26 février 2014

philtres magiques

Le Freischütz, opéra de Carl Maria von Weber, scène de la Wolfsschlucht 


« Les secrets de l’harmonie, seul le compositeur qui sait vraiment s’en servir pour agir sur l’âme de l’homme les pénètre vraiment. Les proportions arithmétiques qui restent pour le grammairien sans génie des exercices morts et figés, sont pour lui des philtres magiques d’où il fait surgir un monde enchanté »   



E.T.A. Hoffmann