22 novembre 2013

homme- joie

Le petit paresseux par Jean-Baptiste Greuze, 1755   

« Quelques secondes suffisent, n’est-ce pas, pour vivre éternellement. Nous sentons et nous éprouvons que nous sommes éternels : cette pensée de Spinoza a la douceur d’un enfant endormi à l'arrière d’une voiture. Nous avons, vous et moi, un Roi-Soleil assis sur son trône rouge dans la grande salle de notre cœur. Et parfois, quelques secondes, ce roi, cet homme-joie, descend de son trône et fait quelques pas dans la rue. C’est aussi simple que ça. »    

Christian Bobin



LouisXIV par Henri Testelin, 1648