20 avril 2013

ligne de partage entre le bien et le mal

Le bien et le mal se disputant la possession d'un enfant, par William Blake 


« Que le lecteur referme ici ce livre s'il s'attend à une accusation politique. Ah, si les choses étaient si simples, s'il y avait quelque part des hommes à l’âme noire se livrant perfidement à de noires actions et s`il s'agissait seulement de les distinguer des autres et de les supprimer ! Mais la ligne de partage entre le bien et le mal passe par le cœur de chaque homme. Et qui ira détruire un morceau de son propre cœur ?... Au fil de la vie, cette ligne se déplace à l'intérieur du cœur, tantôt repoussée par la joie du mal, tantôt faisant place à l’éclosion du bien. Un seul et même homme peut se montrer très différent selon son âge et les situations où la vie le place. Tantôt il est plus près du diable. Tantôt des saints. Mais son nom ne change pas, et c'est à lui que nous attribuons tout. Selon le précepte que Socrate nous a légué : Connais-toi toi-même ! (...) Du bien au mal il n’y a qu'un pas dit le proverbe. Et, par suite du mal au bien »   


Alexandre Soljenitsyne




Ange et démon, par Odilon Redon