2 avril 2011

Ô viril Albrecht Dürer...



Autoportraits d'Albrecht Dürer 


  « Je ne puis dire à quel point je hais nos artistes poudrés peintres de marionnettes : ils ont séduit les femmes avec leurs poses théâtrales leurs visages aux couleurs fausses et leurs vêtement bariolés. Ô viril Albrecht Dürer, bafoué par les ignorants, combien autrement j'admire tes traits burinés » 


   Johann Wolfgang von Goethe