7 avril 2010

pas de repentir


« Que peut-on reprocher à la photographie, sinon son apparente simplicité ?  Appuyer sur le bouton, nous ferons le reste... On se plaît à dire que le photographe n'a rien à faire. Et c'est un peu vrai. Seulement, tout est dans ce rien. Ne pas se mettre en travers de ce rien, de cet insaisissable. La photographie est si simple qu'elle n'admet pas de repentir (repentir: changement apporté, correction en cours d'exécution). Cela demande un sens fulgurant de la composition, du cadrage. »