5 octobre 2009

une créature légère et illogique

Joueurs d'échecs par Honoré Daumier

« [...] Mais l'homme est une créature légère et illogique : semblable au joueur d'échecs, il n'aime que le processus du but à atteindre, non le but lui-même. »