5 septembre 2009

un artiste juif



Christian Boltanski, “Les Enfants de Dijon”, 1985

« Évidemment il serait totalement imbécile de réduire Boltanski et son art à une judéité qu'ils transcendent de toute part. Mais il serait tout aussi stupide, sinon plus, par dogmatisme ou je ne sais par quel purisme idéologique, d'exclure cet élément de l'interprétation et de l'appréciation de son œuvre. Il y a beaucoup à comprendre et à aimer, chez Boltanski, qui n'a strictement rien à voir avec la judéité ; mais on se priverait d'une voie essentielle à son univers si on refusait de le considérer comme étant aussi, et parmi beaucoup d'autres qualificatifs possible, un artiste juif. »