22 janvier 2009

Giono poussait ma porte ...


Jean Giono, aquarelle de Lucien Jacques


« .. Giono poussait ma porte et c'est la vie qui entrait, la gaieté, le bonheur. Il venait, le cher homme, me faire perdre mon temps, c'est à dire me donner les seuls moments agréables de ma journée »