27 juin 2017

Il faut le faire !

Ulysse et les sirènes par Bernard Buffet 



 


Bernard Buffet

22 juin 2017

natures mortes

Portrait of Dora Maar, Pablo Picasso, 1937 

« Le monde de Picasso est un monde minéral. Picasso n'a pas le sens du vivant. Même ses portraits sont des natures mortes »   



Pierre Gripari

18 juin 2017

Les travaux d'Hercule (VIII) les juments du roi de Thrace Diomède

Diomède dévoré par ses juments par Gustave Moreau, 1870 


« II, 5, 8. Le huitième travail consista à porter à Mycènes les juments du roi de Thrace Diomède. Ce dernier était le fils d'Arès et de Cyrène, et régnait sur les Bistones, un peuple de Thrace très belliqueux, et il possédait des juments anthropophages. Héraclès mit à la voile avec une équipe de volontaires, attaqua les gardiens des écuries, et mena les juments sur la plage. Mais les Bistones prirent les armes et les poursuivirent. Alors Héraclès confia les juments à Abdéros. Celui-ci était le fils d'Hermès ; originaire d'Oponte en Locride, il était aimé d'Héraclès. Mais les juments le mirent en pièces et le dévorèrent. Entre-temps, Héraclès avait défait les Bistones, tué Diomède et contraint à la fuite les survivants. Après avoir fondé la cité d'Abdéra près de la tombe d'Abdéros, le héros amena les juments à Eurysthée. Mais celui-ci ensuite les libéra, et les juments gagnèrent le mont Olympe, où elles furent dévorées par les bêtes sauvages.»   



Apollodore

12 juin 2017

debout sur la route

Sylvain Tesson, 3000km à travers l'Asie Centrale 


« Le voyageur glissant sur l’océan ou gravissant la montagne préfère consacrer son énergie vitale à s’émerveiller du spectacle du monde plutôt qu’à ratiociner sur son tas de misérables secrets intérieurs. Il privilégie l’exploration à l’introspection. Il goûte davantage de se tenir debout sur la route que couché sur le divan. »   

Sylvain Tesson

respiration marée caresse


"mon coeur s'ouvre à ta voix", par Jessye Norman
aria de Samson et Dalila, Camille Saint-Saëns



« La musique, ce qu'elle est: respiration. Marée. Longue caresse d'une main de sable. »


8 juin 2017

possédé...

Joe Gould, par Alice Neel, 1933 



« C'est son bas-ventre qui empêche l'homme de se considérer comme un dieu.  »   



Friedrich Nietzsche

30 mai 2017

Les travaux d'Hercule (XII) Le Cerbère de l'Hadès

Hercule domptant Cerbère, par Pierre Paul Rubens 


« ...II, 5, 12. Comme douzième travail, il lui fut imposé de ramener Cerbère de l'Hadès. Cerbère avait trois têtes de chien, une queue de dragon et toute la longueur de son dos était hérissée de têtes de serpents de toutes espèces. Pour se préparer à cette entreprise, Héraclès se rendit à Éleusis, auprès de Mélampous, afin d'être initié aux mystères. Or, en ce temps-là, l'initiation n'était pas accordée aux étrangers ; aussi, pour cette raison, Héraclès dut-il se faire adopter par Pylios. Et, de surcroît, il ne pouvait pas assister aux mystères parce qu'il n'avait pas été purifié après le meurtre des Centaures. Eumolpos le purifia, et finalement Héraclès fut initié. Ayant atteint le cap Ténare, en Laconie, là où s'ouvre le passage pour descendre dans l'Hadès, Héraclès s'y engagea et descendit. Quand les âmes le virent, elles s'enfuirent toutes, excepté Méléagre et la Gorgone Méduse. Alors Héraclès sortit son épée, comme si la Gorgone avait été vivante, mais Hermès l'avertit qu'il ne s'agissait là que d'un vain fantasme. Arrivé près de la porte de l'Hadès, il trouva Thésée et Pirithoos, celui qui avait aspiré à la main de Perséphone ; c'est pourquoi ils étaient à présent prisonniers. Dès qu'ils virent Héraclès, ils tendirent aussitôt les mains vers lui, dans l'espoir que sa force pourrait les délivrer. Le héros réussit à prendre Thésée par la main et à le mettre debout ; mais, alors qu'il tentait de relever Pirithoos, la terre trembla, et il dut lâcher prise. Puis il fit rouler la pierre qui écrasait Ascalaphos. Et pour offrir un sacrifice de sang aux âmes, il égorgea une bête du troupeau d'Hadès. Mais leur gardien, Ménétès, fils de Ceuthonymos, le défia à la lutte. Héraclès aussitôt le maintint fermement par la taille et lui brisa les côtes. Perséphone alors intercéda en sa faveur et Héraclès le laissa aller. Il parla ensuite à Hadès de Cerbère et le dieu lui permit de l'emmener, à la condition qu'il le vainque sans armes. Héraclès le trouva près des portes de l'Achéron : protégé par sa cuirasse et recouvert de sa peau de lion, il lui mit les mains autour du cou et ne bougea plus jusqu'à ce que la bête, suffoquant, tombe à terre. Héraclès alors la prit, et remonta non loin de Trézène. Déméter, ensuite, transforma Ascalaphos en hulotte. Héraclès montra Cerbère à Eurysthée puis le ramena dans l'Hadès.»   



Apollodore

25 mai 2017

Equations



« Et qu'on ne dise pas que nous réduisons ainsi les théories physiques au rôle de simples recettes pratiques; ces équations expriment des rapports et, si les équations restent vraies, c'est que ces rapports conservent leur réalité. »   



Henri Poincaré

20 mai 2017

trop de luxe



« Les hirondelles sont arrivées ; elles font ce soir, en plein ciel, par larges glissades et d'une aile énergique, un ballet dont j'ignore le motif ; on ne comprend rien à la nature : trop de luxe »   



Jacques Chardonne

12 mai 2017

Dans le champ de colza




Dans le champ de colza
les moineaux font mine
de contempler les fleurs
 


 Matsuo Bashô



 

11 mai 2017

La séance de sac

Henri Michaux livre ici un autoportrait tout en écriture, où son visage apparaît dans les plis 

Cela commença quand j’étais enfant. Il y avait un grand adulte encombrant. Comment me venger de lui ? Je le mis dans un sac. Là je pouvais le battre à mon aise. Il criait, mais je ne l’écoutais pas. Il n’était pas intéressant. Cette habitude de mon enfance, je l’ai sagement gardée. Les possibilités d’intervention qu’on acquiert en devenant adulte, outre qu’elles ne vont pas loin, je m’en méfiais. A qui est au lit, on n’offre pas une chaise. Cette habitude, dis-je, je l’ai justement gardée, et jusqu’aujourd’hui gardée secrète. C’était plus sûr. Son inconvénient – car il y en a un – c’est que grâce à elle, je supporte trop facilement les gens impossibles. Je sais que je les attends au sac. Voilà qui donne une merveilleuse patience. Je laisse exprès durer des situations ridicules et s’attarder mes empêcheurs de vivre. La joie que j’aurais à les mettre à la porte en réalité est retenue au moment de l’action par les délices incomparablement plus grandes de les tenir prochainement dans le sac. Dans le sac où je les roue de coups impunément et avec une fougue à lasser dix hommes robustes se relayant méthodiquement. Sans ce petit art à moi, comment aurais-je passé ma vie décourageante, pauvre souvent, toujours dans les coudes des autres ? Comment aurais-je pu la continuer des dizaines d’années à travers tant de déboires, sous tant de maîtres, proches ou lointains, sous deux guerres, deux longues occupations par un peuple en armes et qui croit aux quilles abattues, sous d’autres innombrables ennemis. Mais l’habitude libératrice me sauva. De justesse il est vrai, et je résistai au désespoir qui semblait devoir ne me laisser rien. Des médiocres, des raseuses, une brute dont j’eusse pu me défaire cent fois, je me les gardais pour la séance de sac.


Henri Michaux


9 mai 2017

une substance qui coule

La main de Dieu, ou La création par Auguste Rodin, 1896? 


« Ce que cette époque a en elle est sans forme, insaisissable ; c'est une substance qui coule. Il fallait que cet homme-ci la saisisse [...] Il a saisi tout ce qui était en vague, en mutation, en formation.»   



Rainer Maria Rilke

5 mai 2017

réalité brute

Liu Xaodong, Dead Water, 1993-1999y 


Watching,  Liu Xaodong  , 2000 


Crazy Mess #3,  Liu Xaodong, 2012 



« ...Yes, I experienced that scene when i was traveling in China in 1993. A worker fell off from a construction site and died, I arrived just minutes after he died. I was totally absorbed by that scene and painted a small oil sketch of it on the spot (Great Death en Plein Air). Later I thought a lot about it and did several painting on the subject, one in 1993-1999 (Watching) They are all related. I think as a living person I am always curious about what is death, how does it work, because nobody can talk about it . Being confronted with the raw reality of death is a unique human experience. »   



Liu Xaodong

4 mai 2017

Sur la fontaine de Vaucluse

La Fontaine de Vaucluse 


Sur la fontaine de Vaucluse  

(près laquelle, jadis, habita Pétrarque) 

 Quiconques voit de la Sorgue profonde
L'étrange lieu, et plus étrange source,
La dit soudain grand merveille du monde,
Tant pour ses eaux que pour sa raide course.
Je tiens le lieu fort admirable, pour ce 
 Qu'on voit tant d'eaux d'un seul pertuis sortir,
Et en longs bras divers se départir ;
Mais encor plus, du gouffre qui bruit là,
Qu'oncques ne peut éteindre et amortir
Le feu d'amours qui Pétrarque brûla.  


Maurice Scève








La Sorgue 

3 mai 2017

L'écriture de la vie

En bateau, par Édouard Manet, 1874 

« Qui donc a dit que le dessin est l'écriture de la forme ? La vérité est que l'art doit être l'écriture de la vie  »  

1 mai 2017

Ensemble !!

Emmanuel Macron, 2017 



 
François Hollande, 2012 


  Nicolas Sarkozy, 2007 


 
 
Jacques Chirac, 2002 

 
« Quand tout concourt à l'isolement, il n'est question que de dialogues, d'échange, de communication et le mot ensemble (...) prolifère sur les murs. »